FLASH INFOS Du mercredi 12 au vendredi 14 Juin 2019, s'est tenu au RADISSON BLU HÔTEL le Séminaire International sur la formulation de la Politique Nationale de la Ville.
Vous êtes ici : Accueil / Actualité Séminaire sur la formulation de la Politique Nationale de la Ville (Cérémonie d’ouverture) Hamed Bakayoko : « Le cadre de vie est essentiel et nous ne devons pas laisser le désordre devancer l’ordre »

Séminaire sur la formulation de la Politique Nationale de la Ville (Cérémonie d’ouverture) Hamed Bakayoko : « Le cadre de vie est essentiel et nous ne devons pas laisser le désordre devancer l’ordre »

par le / 0 Commentaire(s) / 1501 vues / Mer 12 Juin 2019

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, représentant le Premier Ministre, Son Excellence Amadou Gon Coulibaly, a procédé à l’ouverture du séminaire sur la formulation de la Politique nationale de la Ville, ce mercredi 12 juin 2019, au Radisson Blu Hôtel Abidjan. Il a saisi l’occasion pour saluer la grande mobilisation des personnalités et experts à ces assises qui ont pour thème : « Construire ensemble les villes ivoiriennes de demain » : « Je voudrais, au nom du Premier ministre, féliciter et encourager le ministre François Albert Amichia, et ses collaborateurs, pour avoir réussi à positionner ce ministère en moins d’un an. Le cadre de vie est essentiel et nous ne devons pas laisser le désordre devancer l’ordre. Une nécessité qui fait que le Ministère de la Ville est un ministère essentiel du Gouvernement » , a-t-il déclaré dans le discours d’ouverture. Puis, il a insisté sur le bien-fondé de la création de ce ministère : « La croissance de notre pays, stabilisée autour de 8% depuis quelques années, nous impose d’engager des chantiers audacieux pour nos concitoyens en général, et pour les populations vivant dans les villes, en particulier » , a-t-il justifié.
Et il croit dur comme fer en ce séminaire qui devra définir les voies et moyens pour permettre aux villes ivoiriennes de marquer leur identité culturelle et offrir aux populations, des réponses durables à leurs besoins de mobilité, de transport, d’emplois, d’éducation, de santé, de sécurité, etc avec une implication de la société civile et des communautés de base. Aussi, espère-t-il que ce séminaire permettra à la Côte d’Ivoire de donner une nouvelle impulsion solide à sa politique d’urbanisation.

Avant lui, Michèle Sabban, Administratrice du Fonds Mondial de Développement des Villes (FMDV), au nom des partenaires techniques et financiers, a réitéré leur engagement à accompagner le ministère de la Ville dans la poursuite de ses objectifs. « Il nous faut changer nos comportements car les défis sont immenses » , a-t-elle exhorté.

Pour sa part, le Ministre Amichia, en plus de saluer l’engouement suscité par ce séminaire, a situé ses attentes : « Aujourd’hui, les disparités que la classification des villes ivoiriennes présentent nous exigent d’y agir dans le cadre d’une stratégie équitable et concertée. Nous sommes appelés à bâtir les cités de demain, à repenser les villes ivoiriennes comme l’a souligné une étude récente de la Banque mondiale » . Une étude qui indique d’ailleurs que notre pays « se situe sur une trajectoire vertueuse pour accéder au statut des pays à revenu intermédiaire d’ici à 2030… » , a-t-il présenté avant d’inviter les participants notamment ses collaborateurs, les élus locaux, les experts nationaux et internationaux ainsi que les partenaires au développement à mutualiser leurs intelligences, savoir-faire et expériences en vue d’améliorer la « qualité de vie dans nos villes » .

Cette cérémonie d’ouverture officielle a été précédée dans la matinée par une communication de grands témoins, experts de la question de l’urbanisme sous la houlette du président du Comité Scientifique, Alioune Badiane. Les différents intervenants ont apporté leur contribution sur la question du processus d’urbanisation dans le monde, en Afrique et en Côte d’Ivoire. L’émérite économiste français, Dominique Strauss-Kahn, ancien Directeur général du Fonds Monétaire International (FMI), l’invité spécial, était de ces témoins-là.
Pour lui, malgré la taille du continent, il est impératif pour les villes africaines de travailler en synergie afin de réussir l’intégration sous régionale et régionale. « Les différents états doivent également s’impliquer en prenant des actes juridiques qui régiraient et faciliteraient les rapports entre villes », a-t-il conseillé. Quand la majorité des conférenciers estime que le développement tant souhaité ne se fera qu’à condition que les gouvernants fassent des investissements à part égale dans toutes les villes et non seulement dans les grandes métropoles.

Ces assises, initiées par le Ministère de la Ville, ont pour objectif de définir, in fine, les grandes lignes du développement urbain de la Côte d’Ivoire. Experts nationaux et internationaux, partenaires techniques et financiers, élus locaux ont répondu massivement à l’invitation du Ministre Amichia, donnant ainsi tout son sens à ce séminaire qui rendra ses conclusions ce vendredi 14 juin 2019.

www.ville.ci
mdv@ville.ci


0 Commentaire(s)

Ajouter un Commmentaire a ce article

NB: Votre Email ne sera pas publié