FLASH INFOS Du mercredi 12 au vendredi 14 Juin 2019, s'est tenu au RADISSON BLU HÔTEL le Séminaire International sur la formulation de la Politique Nationale de la Ville.
Vous êtes ici : Accueil / Actualité Tournée du Ministre de la Ville (Yamoussoukro) / Amichia, Thiam et Gnrangbé unis pour faire de Yamoussoukro une ville modèle

Tournée du Ministre de la Ville (Yamoussoukro) / Amichia, Thiam et Gnrangbé unis pour faire de Yamoussoukro une ville modèle

par le / 0 Commentaire(s) / 1501 vues / Jeu 21 Fev 2019

« Faire en sorte, avec les autorités du district et municipales, que Yamoussoukro devienne une ville moderne, modèle et une capitale digne de la Côte d’Ivoire » . C’est en substance l’engagement pris par François Albert Amichia, le ministre de la Ville, au terme de la visite terrain qu’il a effectuée, ce jeudi 21 février 2019, sur différents sites de capitale politique de Côte d’Ivoire.
Outre ses plus proches collaborateurs, le Ministre Amichia était accompagné des autorités locales, notamment le Préfet de Yamoussoukro, Brou Kouamé, le Gouverneur du District, Augustin Thiam et le Maire, Kouacou Gnrangbé Kouadio Jean. Après une projection vidéo sur la ville de Yamoussoukro, le Ministre et son équipe ainsi que les autorités locales se sont rendu sur les sites à problemes.

Ils ont débuté par les entrées Nord de la Ville (en venant de Bouaké et de Bouaflé) où ils ont visité plusieurs espaces non lotis mais occupés par des habitants qui en ont fait des quartiers ou des villages. Des lieux dont les conditions de vie et les habitations contrastent avec le reste de la ville et les édifices huppés, à proximité. La délégation de François Amichia a poursuivi son périple à l’INP Sud (ex-ENSTP) et Centre (ex-INSET). Ici, leur attention a porté sur des quartiers et villages (insalubres et sans aucun plan d’urbanisation) créés sur des espaces initialement réservé à des infrastructures et aménagements complémentaires de ces établissement : « C’est malheureux. Puisque maintenant il va falloir prendre des décisions. Il faut donc commencer par interdire de nouvelles installations. Puis, plus tard, les autorités de Yamoussoukro, nous, Ministère de la Ville, et les ministères techniques, allons-nous asseoir pour décider de ce qu’il y a lieu de faire afin que tout ceci s’intègre de façon harmonieuse dans le plan de construction de la ville et des édifices voisins » , a préconisé dans un premier temps, le Ministre Amichia.

Une halte s’est effectuée également dans la zone administrative de Yamoussoukro, le site prévu pour abriter les bâtiments administratifs dont le Palais présidentiel, Le siège du Parlement et du Senat ainsi que la Cité des Ambassadeurs. Une occasion pour le Ministre de se rendre compte également du morcellement irrégulier du terrain et des installations anarchiques.

En ce qui concerne les entrées Sud (en venant d’Abidjan ou de Zambakro), la délégation a été écœurée par l’insalubrité des espaces et des habitations autour de la Fondation, ainsi que le décor désolant offert par les garages, les stationnements anarchiques de camions et autres, à ces entrées tout comme aux abords de ces grandes artères. Quant à l’étape du Centre-ville, elle a permis au Ministre Amichia et à ses accompagnateurs d’apprécier le degré d’insalubrité des Lacs au caïman et de leurs abords. « Ces Lacs font partie des spécificités de Yamoussoukro. Bien traités et les abords nettoyés et entretenus, ils pourront servir de lieu de détente et de promenade de santé » , a-t-il commenté.

Pour dire vrai, Yamoussoukro la capitale ivoirienne n’a pas fière allure. Elle se meurt, comme en témoignent ses rues fortement dégradées, l’insalubrité grandissante, ses occupations et installations anarchiques sur le domaine public ou des terrains non-lotis. Autant de problèmes que le Ministre François Amichia entend œuvre pour leur résolution : « Au regard de ce que nous avons vu à savoir les chantiers dans la zone administrative, les réparations à faire pour la voirie, les solutions à trouver en ce qui concerne la salubrité, l’assainissement, le lotissement, l’urbanisation, etc. nous pensons qu’il faudra un véritable "Plan Marshall" pour Yamoussoukro. Et le Chef de l’Etat, Son Excellence Alassane Ouattara, et le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly sauront s’investir pour faire de Yamoussoukro cette grande et belle capitale pensée par le président Félix Houphouet-Boigny » , a promis François Amichia.

Une bonne nouvelle pour les autorités locales comme le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro qui s’est réjoui de pouvoir compter désormais sur des alliés de taille pour faire aboutir ses projets : « Nous avons de grands projets pour le District. Et c’est avec une joie immense que nous accueillons cette visite du Ministre de la Ville. Nous avons bon espoir qu’il sera un véritable ambassadeur et un défenseur pour Yamoussoukro afin de conduire à la réalisation toutes ces grandes idées qu’il a pour notre capitale. Pour notre part, nous autorités de Yamoussoukro, sommes, d’ores et déjà, prêts à œuvrer à ses coté et à jouer notre partition dans ce vaste mouvement de modernisation des villes ivoiriennes et singulièrement de Yamoussoukro, cher au Chef de l’Etat et au Gouvernement » , s’est réjoui le Gouverneur Augustin Thiam.

Cette visite s’est achevée à la Fondation Félix Houphouet-Boigny pour la recherche de la paix, où le Ministre Amichia est allé saluer, le professeur Jean-Noël Loukou, le Secrétaire général de la Fondation FHB. La visite de Yamoussoukro est la quatrième sortie qu’effectue le Ministre Amichia sur le terrain après celles d’Abidjan (Yopougon – Adjamé et Cocody), de Bingerville et de Grand-Bassam (les 17 et 18 janvier 2019), et la visite du Village d’Anono et de Tchagba-Les Oliviers, un gros quartier précaires entre Adjamé et Deux Plateaux (le 21 février). La prochaine étape devrait être la ville de San Pedro. DIRCOM lavilleciv@gmail.com


0 Commentaire(s)

Ajouter un Commmentaire a ce article

NB: Votre Email ne sera pas publié